COUSETTE ❥ Je couds ma garde-robe capsule 2017 ❥ Février : on se la joue Parisienne

Je continue de vous faire-part de ma participation au défi de Clo Piano, avec pour ce mois de février pas vraiment frisqué une jolie robe de Parisienne !

Gwenosekai-diy-cousette-robelaparisienne2

Je trouve que cette robe porte tellement bien son nom … La Parisienne. Un patron qui nous est proposé par la sublime enseigne Louis Antoinette (qui se renouvelle sans cesse et lance des défis super cool). J’aime beaucoup la sobriété mêlée à la classe des patrons et vêtements Louis Antoinette. Mais CETTE robe, oui cette ROBE, j’en rêvais depuis quelques temps … Bon je ne vous l’apprend pas je pense, comme toutes les couturières (non professionnelles j’entend) je n’ai pas assez de temps pour coudre tout ce que j’ai dans la tête. C’est très frustrant. Ce qui donne donc une attente de 6 mois avant de pouvoir me coudre cette Parisienne par exemple. Ou même parfois je vois la nouvelle collection d’hiver sortir mais j’en suis encore à la collection de l’année passée, que j’ai toujours autant envie de découvrir et de coudre. Pfff … quel dilemme, j’aimerais avoir des journées de 48h parfois !

Gwenosekai-diy-cousette-robelaparisienne3

C’est donc avec joie mais surtout avec beaucoup d’impatience que je vous présente ma parisienne. Dans ma version, j’ai choisi des matières avec lesquelles je ne risquais rien. Je m’explique : j’ai lu partout que ce patron taillait très petit, que même si on prenait 1 taille au-dessus de notre taille habituelle  il était compliqué d’avoir un rendu « parfait ». J’ai souvent peur de coudre un vêtement (surtout quand j’en rêve depuis 6 mois) et qu’il soit trop juste pour moi. Après un temps d’hésitation j’ai donc opté pour des tissus en crêpe. L’un plutôt élastique (pour la jupe et le top) et l’autre plutôt raide (mais j’ai pris quelques précautions en me mesurant bien et en ajoutant 1 petit centimètre de sureté sur les côtés). Côté couleur j’ai opté pour du sobre dans la globalité, avec une petite touche de folie pour la doublure visible. Ces derniers temps, j’étais vraiment en manque de robe, et rien ne m’a vraiment plus dans les magasins. J’avais envie d’une robe plutôt classe mais confortable que je pourrai porter au bureau.

Gwenosekai-diy-cousette-robelaparisienne4

Tissus, mercerie et patron :

Ajustements :

  • J’ai coupé mon tissu en taille 40, au vu du nombre de couturières qui ont eu des difficultés avec la taille de ce patron. J’ai donc choisi de coudre la robe une taille au-dessus de ma taille habituelle. Je me doutais que certaines pièces seraient à reprendre, ça a uniquement été le cas des manches 3/4 du haut. J’ai dû les réduire en largeur pour les affiner et les faire un petit peu plus près du corps. Pour le reste c’était niquel ! Même la longue de la jupe tombait bien.
  • L’arrière de la robe a été modifié pour laisser entrevoir la doublure à motif. L’idée m’est venue de la talentueuse Lorraine du blog Sewing cute things, qui avait justement cousu une parisienne assez fun avec le dos de la doublure visible. Chose que j’avais vraiment adoré ! Je n’ai pas utilisé la même technique d’attache qu’elle mais je me suis carrément inspiré de se revisite de La Parisienne.

Difficultés rencontrées :

  • La seule et unique difficulté rencontrée est la pose de la fermeture éclair qui devait prendre le tissu extérieur sur 8 cm puis le laisser s’ouvrir vers l’extérieur. J’ai dû m’y reprendre à 3 fois pour avoir une symétrie parfaite des 2 côtés de la fermeture éclair. (coudre … découdre … j’adore !!!! ^^@24!*###)

Mon avis

  • Note du patron : 10/10
  • Note des explications : 9/10 (J’ai trouvé que le patron était vraiment très bien détaillé pour chacune des étapes, pas trop de questions à se poser, pas besoin d’aller visionner des vidéos sur Youtube, la doc est suffisante. Si je devais ne faire qu’une seule critique ce serait plutôt le manque de schémas).
  • Note qualité du tissu : 10/10 (Le tissu de la doublure était quelconque, mais alors le tissu pour l’extérieur que j’ai déniché chez Toto se travaillait très bien. Même avec son élasticité je n’ai rencontré aucune difficulté. Idem pour les emmanchures, aucune difficulté, vous vous rendez compte ? Et le tout pour la modique somme de 6€ … faites le calcul ^^).
  • Note satisfaction finale : 9/10 (je suis plus qu’emballée par ma Parisienne que j’ai vraiment hâte de porter)

Gwenosekai-diy-cousette-robelaparisienne1

Gwenosekai-diy-cousette-robelaparisienne5

J’étoffe une fois de plus mon dressing avec cette jolie pièce signée Louis Antoinette, mais déjà après quelques heures de publication sur mon compte Instagram, je me rend compte qu’elle plaît beaucoup. Il est fort probable qu’elle devienne l’un de mes vêtements fétiches !

P.S : j’ai même des collègues (masculin hein) qui m’ont fait des compliments en me disant qu’elle était vraiment très très sympa !! Quelle fierté !

♡ ♡ ♡

Sur ces belles paroles, je m’en vais de ce pas préparer ma cousette de mars (aie aie aie j’ai déjà un peu de retard, je n’ai ni acheté le patron, ni prévu le tissu – je sens que je vais aller devoir taper dans mon stock cette fois !)

Bisous mes chibis

Laisser un commentaire