COUSETTE ❥ Je couds ma garde-robe capsule 2017 ❥ Janvier : c’est Gérard qui va m’emmitoufler

Comme je vous l’avais indiqué dans ce billet, je participe à l’initiative « Je couds ma garde-robe capsule 2017 » lancée par Clo Piano.

Pour le mois de janvier, défi ou pas défi je savais que j’allais me coudre le manteau Gérard de chez République du Chiffon. Se coudre un manteau c’est un peu une sorte de but ultime à atteindre pour une couturière. Je pense qu’à partir de ce moment précis, où l’on porte son manteau réalisé avec ses petites mains, on peut se dire « Oui, ça y est je suis une vraie couturière ». Alors certes, il reste quelques petits défauts, des techniques à approfondir ou même des retours d’expérience dont il faut s’imprégner. Mais soit, on a un beau et chaud manteau que l’on peut porter chaque jour avec fierté ! Et qui en plus a la chance d’être unique :)

gwennosekai-diy-cousette-gérard3

Je suis donc très fière de vous présenter Gérard. Mon Gérard est tout gris avec une doublure bien épaisse matelassée noir. Mon Gérard est très épais mais il a surtout atteint l’objectif que je lui avais fixé : être chaud. Mon Gérard a de jolis boutons noirs en cuir qui me font craquer à chaque fois que je les ferme. Mon Gérard a quelques petits défauts aussi … mais c’est moi qui l’ai fait !

gwennosekai-diy-cousette-gérard5

gwennosekai-diy-cousette-gérard6

Tissus, mercerie et patron :

Ajustements :

  • J’ai coupé mon tissu en taille M, car même si Gérard est un manteau large, il fallait que 1) la doublure puisse passer et laisser de la place à mes bras et 2) que je puisse mettre un pull en-dessous de ce manteau. Mais même en taille M, j’ai dû beaucoup réduire la largeur de mon manteau. J’ai donc coupé environ 3 cm de chaque côté de mon manteau.
  • Le tissu a été coupé en taille 1m60 à 1m70 pour la longueur, en revanche pour les manches j’ai choisis de prendre la version en 1m60 car je sais que j’ai des petits bras et surtout je déteste les manches trop longues !!
  • La largeur des manches a été réduite d’environ 3 bons cm.
  • Les emmanchures ont également été réduites pour convenir à la réduction du tronc et de la largeur des manches.
  • J’avais réalisé le « glaçage » comme indiqué sur le tutoriel de la veste Nicolle mais j’ai dû faire la couture trop haut, car quand je portais mon Gérard ça tirait au niveau de la couture et ça faisait un bourrelet disgracieux. J’ai donc doucement arraché les points que j’avais réalisé à l’intérieur et le résultat est meilleur.

Difficultés rencontrées :

Soyons honnêtes j’ai quand même bien galéré à réaliser mon premier manteau. Je vais vous résumer ici les quelques points qui m’ont bien soûlés irrités.

  • Au moment du montage du col sur le manteau (dont les parmentures étaient déjà posées) j’ai eu ÉNORMÉMENT de difficultés à comprendre dans quel sens poser le col, comment rattacher le col au haut du manteau ainsi qu’aux parmentures devant.  Et bien évidemment, le site de République du Chiffon était indisponible sur la partie tutoriel pendant tout le temps de réalisation de mon Gérard. Bon j’ai passé beaucoup de temps à me faire des nœuds au cerveau et à faire des tentatives, mais j’y suis arrivée !
  • J’ai également passé un temps fou à monter les enformes de bas du manteau. Bien les poser, les coudre, puis les découdre car je ne les avais pas cousu dans le bon sens. Au final, je ne suis absolument pas satisfaite de mon bas de manteau. J’ai des irrégularités et ça tiraille un peu. Je pense que lorsque je l’aurai porté pendant quelques temps ça s’estompera. J’en ai discuté avec ma grand-mère qui couds depuis toujours, et elle m’a dit que la laine bouillie n’était pas trop adaptée pour faire des vêtements avec des ourlets ou des enformes. Que c’est un tissu qui a tendance à être épais et à rouler un peu, d’où mon bas de manteau et mes parmentures qui ne sont pas très stables effectivement.
  • La dernière galère a été pour assembler le bas de ma doublure au bas de mon manteau. La finition au niveau des angles n’est pas très propre. J’ai dû refaire des points à la main car j’avais un bout de doublure qui ressortait de la couture.

gwennosekai-diy-cousette-gérard4

Mon avis

  • Note du patron : 8/10
  • Note des explications : 6/10 (J’ai eu beaucoup de mal à bien coudre ce patron, car le livret d’instructions n’est pas du tout auto-suffisant et que malheureusement les tutoriels du site République du Chiffon étaient indisponibles).
  • Note qualité du tissu : 8/10 (Le tissu en soit était très bien et facile à travailler, mais il n’était finalement pas trop adapté pour réaliser le modèle Gérard).
  • Note satisfaction finale : 6/10 (si c’était à refaire, je couperai mon tissu en taille S et non M, mais toujours en longueur 1m60-1m70. Je choisirais un autre type de lainage, et je m’appliquerai particulièrement sur mes enformes et mon encolure)

gwennosekai-diy-cousette-gérard2

Ma garde-robe s’agrandit donc ce mois-ci avec une belle grosse pièce. Un manteau tout chaud, qui certes n’est pas irréprochable, mais qui se porte très bien. Je pense qu’en plus la majorité des personnes que je fréquente au quotidien ne remarquent même pas ces petites anomalies. C’était un gros défi que je me suis lancé avec Gérard pour débuter l’année, et j’ai au moins la satisfaction d’avoir été jusqu’au bout de ce projet !

Je vous donne rendez-vous dans 1 mois toujours sur le thème « Je couds ma garde-robe capsule 2017 » donc, pour vous présenter la pièce de février.

♡ ♡ ♡

Belle soirée à tous et bon courage pour débuter cette nouvelle semaine !!

Laisser un commentaire