Foodies ❥ Back to Japan, une soirée au Guilo Guilo

J’ai tout récemment eu la chance d’être invitée par Mister S. dans un restaurant au concept plutôt atypique et aux saveurs japonaises exquises : le Guilo Guilo !

Le Guilo Guilo est un petit restaurant situé à Montmartre, non loin de la station de métro Abesses. Ce restaurant est tenu par un chef japonais Eiichi Edakuni, très discret, qui oeuvre en cuisine devant vous aux côtés de son équipe mêlée de personnages venus d’Europe et d’Asie. L’ambiance y est plutôt sombre (tout est noir à l’intérieur) et lounge, mais c’est plutôt bon enfant. Beaucoup de clients habitués fréquentent ces lieux et ils n’hésitent pas à vous taper la discut’ de manière très conviviale. De plus, vous êtes assis autour de la cuisine, là où le chef et ses cuisiniers vous préparent de bien bonnes créations culinaires (je me croyais presque dans l’un des sushiya-san de Tokyo à attendre mes California Maki :p). Par ailleurs, tous les serveurs français et japonais parlent couramment le japonais (cela m’a ramené un mois en arrière lorsque j’étais au Japon, c’était super).

Mister S. m’a donc raconté un petit peu comment lui était venu cette idée et quelles ont été les étapes pour nous permettre de dîner à la table de Eiichi Edakuni. Tout d’abord, il faut savoir que le Guilo Guilo n’est accessible qu’à travers une réservation. Attention, pas question d’appeler la veille pour réserver. Vous devez réserver 1 mois jour pour jour avant la date de dégustation désirée. Autant vous dire, que comme nous étions en voyage de noce au Japon à ce moment, le pauvre Mister S. a dû user de bons stratagèmes pour nous organiser cette magnifique soirée (vous découvrirez au fil de mes articles que j’ai le mari le plus parfait de l’univers, et que j’en suis consciente). Réservation 1 mois jour pour jour à l’avance donc, et uniquement 2 services par soir (le premier vers 19h et le second vers 21h30). S’en suit une confirmation par SMS à faire la veille même du dîner.

Petite particularité du restaurant, il n’y a pas de menu ! Et bien non, le chef propose un seul menu de dégustation qui est revisité tous les mois en fonctions des saisons et des mets d’actualités : vous ne mangerez pas 2 fois la même chose. Et puis, soyons honnête cela nous force à sortir de notre zone de confort culinaire habituelle ! Le menu dégustation est donc un enchaînement de 8 plats tous plus originaux les uns que les autres. Le mot d’ordre ; mélanger les saveurs française et asiatique. Et c’est un franc succès à mon avis ! Pour accompagner vos plats, vous aurez un trèèèèès large de choix d’alcool ; vins blancs, rouges ou encore multitude de vins et saké japonais. Ah oui, j’ai oublié le principal … le menu ne coûte que 49 euros ! Je ne sais pas si vous avez l’habitude de fréquenter des restaurants gastronomiques, mais pour en avoir fait quelques-uns, les prix sont carrément plus élevé (voir multipliés par 10 ^^). C’est donc un restaurant que je qualifierai de « Bon plan », qui change de l’ordinaire et auquel on a envie de revenir le mois d’après pour goûter les nouvelles propositions du Chef. Toutefois, méfiez-vous car le Chef japonais Eiichi Edakuni n’est présent dans son restaurant français que les mois pairs. Les mois impairs il voyage entre ses restaurants de Tokyo, Kyoto et Hawaï (oui car en fait ce Chef est une star de la cuisine gastronomique japonaise au Japon, on ne dirait pas hein ? c’est ça la classe à la japonaise !).

Je vous laisse admirer quelques photos prises durant notre super dîner chez Guilo Guilo.

IMG_3398

IMG_3230

IMG_3231

IMG_3397

IMG_3232

IMG_3399

IMG_3400

Pour vous décrire un petit peu la cuisine du Chef, voici la réponse qu’il a donné lors d’une interview par le magazine en ligne Atabula.

Comment définiriez-vous la cuisine du Guilo Guilo ?

A partir du moment où j’utilise les grandes bases de la cuisine de mon pays d’origine (sauce soja, saké sucré, etc), ma cuisine ne peut être que japonaise. Mais j’utilise depuis longtemps des produits en provenance d’autres pays. Quand j’étais encore à Kyoto, je cuisinais déjà le foie gras ou le porc ibérique. Aujourd’hui, près de 90% des produits que j’utilise chaque jour viennent des différentes régions françaises. Je ne revendique aucune influence particulière. Chaque mois, je crée un menu avec mon équipe, exclusivement nippone, et nous observons avec attention les réactions de notre clientèle pour voir si cela plaît ou pas. Et pour l’instant, avec ou sans guide, ça fonctionne.

Je souhaiterai souligné les ultra-bons sushis au foie gras qui nous ont été proposés en supplément par le Chef (vous pouvez les dévorer des yeux un petit peu plus haut dans ce billet).

♡ ♡ ♡

IMG_3396

En résumé, j’ai passé une délicieuse soirée, et ça pas seulement grâce à mon charmant Mister S. ^_^. J’ai redécouvert avec joie les saveurs japonaises que j’aime tant (le soja, les tempura, les algues, le poisson, le wasabi). L’ambiance était au top ! Les serveurs nous ont extrêmement bien expliqué ce qu’ils nous servaient à chaque nouveau plat. De plus, l’humilité et la simplicité du Chef Eiichi Edakuni m’ont à la fois surprise (c’est toujours très surprenant d’avoir une star du Japon en face de soi, qui ne le paraît pas du tout) et enchantée en réveillant mes merveilleux souvenirs des japonais et de leur pays.

Je vous recommande de tester le Guilo Guilo mes chibis, vous allez passer une soirée magique et votre palais va en prendre pour son grade !

N’hésitez pas à me donner vos avis si vous vous y rendez ! Je pourrai même vous accompagner si vous voulez 😀

Des bisous tout doux

Laisser un commentaire