Récit de voyage ❥ Petite coupure hivernale en Guadeloupe

Il y a maintenant 6 mois de cela j’ai eu l’occasion de partir visiter l’île aux belles eaux, plus connue sous le nom d’île de la Guadeloupe. Cette petite île paradisiaque située en plein cœur de l’archipel des Antilles est un savant mélange entre une forte teinte de culture française (et bien oui malgré ces eaux turquoises et ces cascades en pleine jungle nous sommes là-bas en France), une essence de culture africaine indéniable ainsi qu’une touche de ces atmosphères que l’on ne retrouve que sur les îles. J’ai la chance d’avoir une amie proche qui a grandi en Guadeloupe et qui, depuis peu, y à fait son retour pour s’y installer. Nous (une autre amie parisienne et moi) sommes donc parties chez Miss Guada pour une durée de 11 jours ! Autant vous dire que la coupure en plein cœur de l’hiver et au milieu d’une période professionnelle intense et compliquée était plus que la bienvenue. Bien évidemment, qui dit voyage entre filles dit toute présence masculine proscrite … J’ai donc dû laisser mon cher et tendre Mister S. seul à Paris en ce frileux et gris mois de mars :(

voyage-guadeloupe

Passé le départ avec le cœur serré, l’envie de voir du pays a repris le dessus et c’est donc avec excitation que nous arrivons en Guadeloupe. Nous avions toutes les deux besoin de nous reposer, nous avons donc décidé d’un programme touristique mêlant activités plage (farniente, baignade, bronzage, palmier) et activités découvertes (marchés, randonnées, visites). Heureusement, Miss Guada nous a conseillé sur les incontournables de la région et les endroits à éviter. Voici donc un petit résumé sous forme de conseils utiles de notre épisode en Guadeloupe.

♡ Travel Tips #1

Miss Guada nous a très gentiment proposé de nous prêter une voiture pour nous déplacer facilement sur l’île. Il faut savoir que la Guadeloupe est une petite île ; environ 3h pour traverser l’île d’est en ouest ! Il est donc très facile de programmer des journées variées aux 4 coins de l’île. En revanche, attention aux bouchons ^^ Et oui, qui dit petite île, dit très peu de d’itinéraires alternatifs. Une fois les heures de pointe arrivées, je ne vous conseille pas de prendre la voiture, mais plutôt de rester un petit peu plus longtemps sur la plage (pour information, en raison des fortes chaleurs les heures de pointe Guadeloupéenne sont différentes de celles en métropole, comptez le matin entre 7h et 9h et le soir entre 17h et 19h. Autre élément très important quand on décide de se déplacer en voiture en Guadeloupe : pensez à faire le plein d’essence ! La Guadeloupe de part son positionnement isolé ne bénéficie pas des mêmes avantages en réapprovisionnement de carburant, les prix y sont donc beaucoup plus élevés. C’est la SARA, une société de raffinerie antillaises, qui fixe les prix des carburants dans les Antilles, il est donc très fréquent que les pompistes se mettent en grève pour lutter contre la hausse des prix déjà abusifs. De plus, une fois la grève annoncée, tous les habitants se ruent sur les stations et la pénurie de carburant est très vite atteinte. Avec mon amie, nous avons donc décidé de ne pas se faire piéger par la grève et donc de faire un plein tous les 3-4 jours afin de nous éviter du stresse, des sueurs froides ou une incapacité à profiter de nos vacances.

♡ Travel Tips #2

Tout le monde le sait, les insectes sont bien présents sur l’île aux belles eaux. Moustiques, babouk, cafards et autres scolopendres vous accueilleront assurément. Pour être honnête, je n’ai vu ni babouk, ni scolopendre en Guadeloupe (et heureusement d’ailleurs). Pour information, les babouk sont d’énormes araignées velues, qui ont la capacité de sauter … Les scolopendre sont des espèces de verres de terre marrons à mille pattes (assez effrayants). Je n’ai donc pas eu l’occasion de rencontrer ces merveilleuses créatures ^^ mais peut-être aurez-vous cette chance ! J’ai en revanche, fait la rencontre de cafards et de moustiques. Les cafards sont beaucoup plus gros qu’à Paris et il arrive plus fréquemment d’en rencontrer (même dans les endroits très propres) en raison de la chaleur et de l’humidité. Nous avons d’ailleurs passé une très charmante soirée à essayer d’attraper l’un d’eux (probablement leur chef vu sa taille).

J’étais tranquillement dans mon lit sur Skype avec Mister S. quand j’entends soudainement mon amie crier mon nom et me supplier de venir dans sa chambre. J’y vais donc, avec méfiance car vu le ton de sa voix je me doutais bien que quelque-chose clochait -_-. Elle me dit qu’un énooorme cafard venait de se glisser sous sa valise et qu’elle avait besoin de moi pour l’attraper : elle a alors compris qu’elle n’avait pas choisis la bonne copine pour partir sur une île truffée d’insectes. J’ai donc fait mon maximum en allant lui chercher un saladier pour y bloquer le monstre (je m’excuse d’ailleurs encore auprès d’elle pour mon manque de courage).

Concernant les moustiques, c’était en revanche une bonne surprise, je ne me suis fait piquer que 5 fois ce qui est très rare pour ma peau sucrée dont les moustiques raffolent habituellement. Miss Guada nous a expliqué qu’en réalité suite à l’épidémie de Chikungunya qui a sévi quelques mois auparavant, des traitements ont été déversés dans les foyers principaux et que le nombre de moustiques avait fortement diminué depuis.

voyage-guadeloupe2

♡ Travel Tips #3

Si comme moi les profondeurs marines, mais surtout ce dont elles regorgent vous font peur, je vous conseille tout de même de suivre ce conseil : allez à Bouillante nager avec les tortues ! J’ai une peur profonde de l’eau, non pas que je ne sache pas nager, ou que j’ai peur de l’eau en elle-même, c’est plutôt une peur de ce que l’on peut trouver dans l’eau. Ma phobie ultime étant les requins. J’ai donc beaucoup de mal à barboter dans l’eau non transparente, dans laquelle je ne puisse pas voir les créatures marines qui me tournent autour. C’est donc avec une certaine appréhension mais surtout avec une frite pour flotter et 2 copines collées à moi que je suis partie à la rencontre des tortues de mer à partir de la plage de Bouillante sur la côte est de l’île. Et honnêtement, je ne regrette pas du tout de m’être jetée à l’eau. C’était merveilleux, nous avons pu nager à côté d’une tortue très grosse et magnifique. J’avais l’impression qu’elle dansait paisiblement dans l’infinité de la mer. Un spectacle épatant, apaisant, émouvant et tellement mignon lorsqu’elle remontait à la surface sortir sa petite tête pour aller respirer. Je vous laisse vous faire votre propre idée avec ces quelques photos.

voyage-guadeloupe3

♡ Travel Tips #4

Nous n’avons pas beaucoup été au restaurant lors de notre séjour, mais nous avons tout de même goûté aux fameux bokits pour déjeuner. Notre amie Miss Guada, nous a emmené dans un bokit assez réputé en bord de mer, à Bouillante. Les bokits sont des sandwichs dont le pain est frit et que l’on fourre d’un milliard de façons. Pour ma part j’ai testé les bokits jambon, œuf, fromage et poulet, tomate, salade, oignon. Un repas très simple, certes pas très léger mais tellement bon, rien de tel après une plongée avec les tortues. Petit conseil supplémentaire : je vous invite également à goûter le ice-tea local alias Colorado, il existe aux goûts :  menthe / pêche et pêche / mangue. J’ai franchement adoré la version Colorado pêche / mangue, tellement rafraîchissante et gourmande.

♡ Travel Tips #5

Pour ce dernier tips, avis aux amateurs de turquoises, de bronzette et de sable, voici ma Top List des plus belles plages de Guadeloupe (y compris sur l’île des Saintes puisque nous y avons séjourné pendant 2 jours).

voyage-guadeloupe6

  1. Pain de sucre (sur l’île des Saintes) – Cette plage située dans une petite crique est un vrai havre de paix, en plein soleil l’après-midi, les fonds marins sont parfaits pour faire du snorkeling : c’est un aquarium géant !
  2. La Caravelle (plage du Club Med dans l’Anse Accul) – Ce n’est pas pour rien si le Club Med s’y est installé, l’eau y est calme et translucide, la vue parfaite et le sable blanc et fin. Point négatif : la plage est bondée.
  3. Plage de Port Louis (Anse du souffleur) – Une plage quasiment vide, vous y serez vraiment tranquilles. L’eau est magnifique, turquoise, éclatante et le fond est recouvert de rocher où pleins de poissons peuvent être observés.
  4. Sainte Anne (Anse de Sainte Anne) – Magnifique plage de sable blanc où l’eau est calme, la vue très jolie. Malheureusement il y a beaucoup trop de monde sur ce petit bout de paradis.
  5. Plage de Le Gosier – Cette plage est elle aussi très belle quoi que l’eau est un peu trop trouble à mon goût (on ne peut pas observer les poissons qui nous tournent autour). Vous pourrez y faire la rencontre d’iguanes qui se logent dans les arbres sur la plage.
  6. Îlet Fajou (au nord de l’île, face à la ville de Baie Mahault) – Petite île paradisiaque accessible en bateau (des tours à la journée sont organisés depuis Sainte Rose). A quelques minutes seulement de la barrière de corail vers laquelle les bateaux d’excursion vous proposent d’aller plonger.

♡ ♡ ♡

J’espère que ce récit vous a plu, j’ai essayé de le rendre utile en le structurant de manière à vous aider à organiser votre voyage, si vous vous y rendez.

N’hésitez surtout pas à compléter ces petits conseils mes chibis.

6 réflexions sur “Récit de voyage ❥ Petite coupure hivernale en Guadeloupe

    1. Coucou Sophie !
      Désolée pour le délai de réponse je suis actuellement en voyage de noce depuis début septembre et je ne rentre que dimanche ^^
      Et oui j’ai eu beaucoup de chance car je ne me suis même pas protégé ! Tu vis donc en Guadeloupe ? Quelle chance !
      Merci pour la photos j’ai essayé de retranscrire au mieux mes plus beau souvenirs de cette île paradisiaque
      Et merci pour ton commentaire !!

    1. Oui Valentine, c’est sûr qu’avec ce temps d’automne grisonnant, il fait bon regarder nos jolies photos de vacances ^^ Si seulement on pouvait avoir juste un petit rayon de soleil !!!

Laisser un commentaire