Récit de voyage ❥ Japon : retour aux sources à Osaka

Pourquoi retour aux sources me direz-vous ? Et bien parce que nous retournons là où les origines de Mister S. nous conduisent :) Dans la ville natale du papa de Mister S. et de sa grand-mère. Ahhhh Osaka … j’y ai passé de tellement bons moments. Je trouve que c’est une ville jeune, où on ne s’ennuie JA-MAIS. Il y a tellement de choses intéressantes à y faire. Quand je parle de choses intéressantes, je parle vraiment d’activité et non pas de visites culturelles comme l’on peut en faire à Kyoto (billet à venir à ce sujet). Je vais essayer de vous faire part de mon ressentie sur cette ville tout en faisant la liaison avec son histoire et son identité.

♡ ♡ ♡

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka1

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka2 Osaka est avant tout la troisième plus grande ville du Japon, et ça se sent ! En effet, après un bref passage à Tokyo (que nous avons conservé pour la fin de notre voyage), on y retrouve le même tumulte et la même frénésie à l’approche des grandes artères du centre de Osaka. Ambiance, lumières, salles de jeux, restaurants et foule sont au programme. Sauf qu’à Osaka, les gens sont différents. J’ai beaucoup de mal à mettre le doigt sur ce qui les rend « différents » des gens de Tokyo à mes yeux, mais je pense que c’est un condensé de petites choses. D’abord, il y a leur accent, hahaha je suis complètement fan de leur accent et de leur célèbre « Irrashaimase !! » qui est en fait le « Bienvenu » japonais. Il vous met dans une bonne humeur et vous entraîne souvent dans un gros fou rire. Question d’habitude de je pense … Et puis, il y a des règles qui sont différentes comme par exemple le fait que l’on puisse fumer dans la rue à Osaka (chose qui est interdite dans de nombreuses autres villes japonaises), ce qui finalement doit rendre Osaka moins timide et réservée.

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka3

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka4 Osaka est située au bord de l’océan Pacifique et de part sa situation il y fait très très chaud et humide. On y sent comme un air de vacances avec cette chaleur tropicale. Et ça aussi ça m’a beaucoup plu ! J’avais très très peur que nous ayons du mauvais temps au Japon, mais bizarrement cette idée m’est très vite sortie de la tête. Même si nous avons eu très chaud, les maisons dont le Airbnb que nous avions loué sont toutes climatisées. J’en profite au passage pour vous rassurer sur la qualité et l’hygiène des locations auprès de particulier du Japon. Les japonais sont d’une rigueur hors norme lorsqu’il s’agit d’hygiène. Et cela se ressent énormément, partout ! Pour ceux qui s’imagine un pays semblable à la Chine, « parce qu’on est en Asie », détrompez-vous ! Le Japon est ultra clean …. métro, trottoirs, toilettes publics (que personnellement je n’envisage JAMAIS ô grand JAMAIS en France), restaurants, trains, etc. L’agréable surprise du coup de découvrir un Airbnb bien rangé, avec tout le nécessaire (shampoings, serviettes, thé, parapluie) et par dessous tout hyper propre !! Pas d’odeur, pas de poussière, pas de crasse, tout était NI-QUEL.

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka5

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka6

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka8

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka7

L’urbanisme de la ville d’Osaka est assez surprenant. On sent bien, à travers les nombreux chantiers en cours et les bâtiments récents que la ville a subit de profonds changements dû à des événements historiques. A vrai dire, Osaka a été très affectée par les bombardements américains lors de la seconde guerre mondiale. La reconstruction de la ville a donc été rapide et peut paraître parfois anarchique. Mais on z’y fait et je dirai même que ça a son charme. Alors je vous arrête tout de suite, ne vous attendez pas à avoir de jolies rues anciennes et de grands temples ornés de jardins à chaque coin de rue (encore une fois, ça c’est à Kyoto !!!) mais un charme plus récent, une modernité, un dynamisme qui m’a charmé.

Côté amusement, comme je le disais plus haut, nous nous sommes bien éclatés à Osaka. Voici une partie de nos activités (certes c’était très touristique, mais nous en avions envie) :

♡ L’un des plus grands aquariums du monde, l’aquarium Kaiyukan : nous y avons vu des requins baleine énooooOrmes, des requins marteaux et le must du must (et je pense que cela n’est réalisable qu’au Japon), nous avons pu caresser à mains nues des raies et requins dans un aquarium géant.

♡ Les studios Universal, qui m’intéressaient en tout premier lieu pour la parfaite reconstitution de l’univers Harry Potter qui s’y trouve (et pour Hello Kitty aussi :D)

♡ Dōtonbori la nuit, avec ses salles de jeux et ses restaurants aux facades plus rigolotes les unes que les autres. C’est une rue dans le quartier de Namba qui longe le canal du même nom entre le pont Dōtonboribashi et le pont Nipponbashi. J’ai adoré nos balade en amoureux de nuit avec Mister S. où tout nous faisait juste halluciner … cela va des cris issus des salles de Pachinko à l’exubérance des japonaises une fois la nuit tombée ! j’adore <3

♡ Umeda Sky Building, qui offre une superbe vue 360° sur Osaka (cf. la première photo de ce billet).

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka9

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka12

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka11

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka10

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka14

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka16

♡ ♡ ♡

Côté gastronomie, nous avons pu savourez de nombreuses spécialités japonaises à Osaka, dont :

  • Les Takoyaki … ce sont des boules de pâte à crêpe avec des morceaux de poulpes à l’intérieur, qui sont cuite dans un moule rond pour former les boules — personnellement le poulpe me dégoûte, je ne mange donc que la pâte et les assaissonnements qu’on y met (mayonnaise japonaise et copeaux de katsuobushi, qui est un condiment à base de poissons séchés).
  • Udon … les pâtes japonaises les plus grosses, qui sont faites à base de farine de blé. Ce sont mes préférées !!!! En réalité ce sont les seules pâtes (avec les soba) japonaises. Oui, oui car les ramen sont en faite une variété importée de Chine.
  • Thé macha … c’est le thé utilisé pour la cérémonie japonaise. Il se présente sous la forme d’une fine poudre verte fluo très volatile. C’est en fait de la poudre de thé vert moulu. Il est assez cher et ne se trouve pas partout. En termes de goût il est assez fort et se consomme généralement dans les pâtisseries ou glaces.
  • Shoyu ramen … les nouilles chinoises à base de blé les plus commune au Japon. J’en ai mangé une version accompagnée d’un bouillon de soja, un oeuf mollet, des tranches fines de dinde, des épinards et quelques pousses de bambou.
  • Bento … c’est en fait la définition japonaise du « repas-rapide » consommé dehors, mais pas au sens fast-food rapide et dégueu que l’on a par chez nous. Au contraire je trouve ces assortiments de tout et n’importe quoi très diététiques et équilibrés. J’avais choisi un bento à base de mélange de légumes (type radis noir et champignons), et j’avais choisis une sorte de wok de crevettes revenu à la sauce soja avec carottes et haricots vert. C’était sublime !
  • Kare rice … la version japonaise du bourguignon (mais qui n’est pas tout le temps faite avec du boeuf). C’est une viande mélangée à des carottes et pommes de terre, le tout avec une sauce au curry (que l’on trouve toute prête sous forme de cubes) et accompagné de riz. C’est honnêtement le plat japonais que j’apprécie le moins, il est trop consistant et je ne trouve pas que le goût du curry soit fou fou.

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka13

gwennosekai-récit voyage-japon-osaka15 Sur ces alléchantes descriptions, je vous souhaite bon apétit une bonne fin de journée mes chibis, et je vous rassure ce petit bout de récit de voyage n’est qu’une toute petite partie de notre gros voyage de noces. D’autres billets à propos du Japon et d’autres horizons seront bientôt disponibles ici, c’est promis :)

♡ ♡ ♡

 

Laisser un commentaire